Publié le

Knappenwand (Autriche) : le gîte, son histoire et ses minéraux

Knappenwand (Autriche) : le gîte, son histoire et ses minéraux Par Frédéric  Delporte L’épidote de Knappenwand, située à environ 1 200 m d’altitude sur le flanc est de la vallée (Obersulzbachtal), a été découverte en 1865 et a d’abord été exploitée épisodiquement par un nommé Kaufman d’Innsbruck pour approvisionner un cabinet d’histoire naturelle. D’abord privée,[…]Lire la suite

Publié le

Minéraux des Alpes françaises : cristaux, mythes et fascination

Minéraux des Alpes françaises : cristaux, mythes et fascination Frédéric Delporte Depuis des temps immémoriaux, les « cristaux » ont été recherchés dans les Alpes. Vers 300 avant Jésus-Christ, Théophraste, disciple d’Aristote, évoque dans son « Peri lithon », ouvrage sur « les roches » au sens large, notamment le quartz et quelques unes de ses utilisations courantes, comme[…]Lire la suite

Publié le

Minéraux de la carrière d’Usclas-du-Bosc (près de Loiras) dans Hérault

Quelques minéraux de la carrière d’Usclas-du-Bosc, près de Loiras, dans Hérault, qui a donné des cristaux de tétraédrite, bournonite, sphalérite (blende), galène, baryte et autres espèces minérales, tel que azurite ou malachite. Ces photos de différents minéraux donnent un aperçu de la richesse de ce gîte, assez particulier avec sa roche contenant du bitume, une espèce de[…]Lire la suite

Publié le

Fluorine, sphalérite (blende), galène et cérusite de Buxières-les-Mines (Allier – Auvergne)

Quelques photos de minéraux de Buxières-les-Mines  dans l’Allier, en Auvergne, pour présenter la richesse minéralogique de la localité, et plus particulièrement de la carrière Les Rocs. Divers espèces minérales y ont été découvertes en cristaux, principalement de la très belle fluorine violette globulaire, mais aussi de la sphalérite, de la galène et de la cérusite.[…]Lire la suite

Publié le

Le gîte de Saint-Pons et ses minéraux

Dans les Alpes de Haute-Provence, à Saint-Pons, d’importantes lentilles de sidérite contenues dans des marnes callovo-oxfordiennes contiennent une minéralisation sulfurée. Vers la fin des années 1980, de fabuleuses découvertes de rare sulfosels de plomb et de cuivre ont été faites. Les meilleurs spécimens connus de chalcostibite sont découverts, de même que de très bons spécimens[…]Lire la suite

Publié le

La mine et la carrière de Chaillac et leurs minéraux

En Indre, deux gisements sur la même commune, celle de Chaillac, produisent d’excellents spécimens. Le gisement du Rossignol est exploité en galerie souterraine, le filon est identifié sur près de 1.000 mètres de longueur, et 250 mètres de profondeur. Il a produit de bons cristaux de fluorine jaune, violacée, parfois rosée, plus ou moins saupoudrés[…]Lire la suite

Publié le

La carrière de Trimouns et ses minéraux

En Ariège, la carrière de talc de Trimouns à Luzenac est l’une des plus importantes exploitations de talc au monde. Sa production est d’environ 400.000 tonnes. Cette carrière produit de rares minéraux, tels que la bastnäsite (cristal jusqu’à plus de 2 cm), la parisite (un peu plus d’un cm), la synchisite / monazite, l’allanite, la dissakisite,[…]Lire la suite

Publié le

La mine de Salsigne et ses minéraux

La mine d’or de Salsigne (Aude) fut exploitée jusqu’à il y a peu, produisant en 1997 environ 3.000 kg d’or. Ce gisement fut découvert en 1892 et exploité pour l’or à partir de 1909. L’or n’y est que très rarement visible, mais l’exploitation a produit de nombreuses espèces de minéraux, on peut citer : chalcophyllite (jusqu’à 1[…]Lire la suite