Publié par

La mine de Salsigne et ses minéraux

La mine d’or de Salsigne (Aude) fut exploitée jusqu’à il y a peu, produisant en 1997 environ 3.000 kg d’or. Ce gisement fut découvert en 1892 et exploité pour l’or à partir de 1909. L’or n’y est que très rarement visible, mais l’exploitation a produit de nombreuses espèces de minéraux, on peut citer : chalcophyllite (jusqu’à 1[…]Lire la suite

Publié par

Le cap Blanc Nez et ses minéraux

Dans le nord de la France, entre Boulogne sur Mer et Calais, le cap Blanc Nez produit sporadiquement des cristaux de marcasite. Ceux-ci ont cristallisé dans le calcaire, généralement cénomanien et turonien, en adoptant une forme particulière. En effet, la plupart des cristaux sont groupés en macle de la « sperkise », ce qui rend ces spécimens[…]Lire la suite

Publié par

Les monts d’Ambazac et leurs minéraux

Dans les monts d’Ambazac, une petite centaine d’exploitations dans des pegmatites ont permis d’extraire des feldspaths au XIXème siècle, et ce parfois jusqu’à la seconde guerre mondiale, afin d’approvisionner les fabriques de porcelaine de Limoges. Ces exploitations étaient généralement artisanales et individuelles. De rares et esthétiques minéraux y ont été découverts. Il est possible de[…]Lire la suite

Publié par

Chagey et ses minéraux

A une quinzaine de kilomètres au sud de Plancher-les-Mines, au nord du village de Chagey dans le bois du Prosey, on trouve une « carrière » de matériaux d’empierrement pour les chemins locaux. Il s’agit bien d’un modeste point d’enlèvement de matériaux de quelques dizaines de mètres carrés qui sert de temps en temps à l’aménagement des[…]Lire la suite

Publié par

La mine d’Irazein et ses minéraux

Un gisement français majeur est celui de la mine d’Irazein, en Ariège, qui a produit des « monstres » mondiaux. La mine fut en activité de 1865/1870 à 1922. Une seule découverte de spécimens est à noter, en 1906, celle d’énormes cristaux de tétraédrite. Les circonstances de la découverte sont mal connues. Seuls quelques rares cristaux de[…]Lire la suite

Publié par

Raon l’Etape et ses minéraux

Le site est une carrière de granulat ayant pour nom « carrière de trapp » localisée à environ deux kilomètres à l’est de la ville de Raon l’Etape. La roche exploitée est une andésite labradorique, d’origine éruptive et d’âge dévono-dinantien (416 à 326 millions d’années). Une découverte exceptionnelle fut faite en 1974, comprenant surtout des grenats grossulaire[…]Lire la suite