Publié par

Teylers museum de Haarlem (Pays-Bas)

Extrait de l’article « Un aperçu historique du commerce des spécimens minéralogiques » de Frédéric Delporte : « Dans tout l’Europe, le marché des spécimens minéralogiques est tout aussi actif. Par exemple, au Pays-Bas, Martinus Van Marum pour le musée Teylers de Haarlem acheta en 1790 trois spécimens de malachite de Russie, qui au regard des « standards » actuels[…]Lire la suite

Publié par

Le commerce des minéraux et la collection des minéraux (1945/de nos jours).

Par Frédéric Delporte Dès les années 1950, des négociants se faisaient notamment connaître par des publicités dans des magazines tel « Le journal de Tintin » ou « Pilote » ou encore le « Journal de Mickey ». Ainsi, les plus jeunes furent sensibilisés aux activités naturalistes que sont la minéralogie et la paléontologie. Ils devinrent les passionnés des années 1970,[…]Lire la suite

Publié par

La dispertion de la collection minéralogique de l’Académie des Sciences Naturelles de Philadelphie (USA).

L’Académie des Sciences Naturelles de Philadelphie (USA) a été fondée en 1812 par un petit groupe local de passionnés de nature incluant John Speakman, un apothicaire quaker. Ceci dans le but de promouvoir la connaissance scientifique auprès de la population, d’encourager l’étude de la nature, et pour « occuper leur temps dans l’intérêt à la[…]Lire la suite

Publié par

Musée de minéralogie de Strasbourg

1, rue Blessig 67084 Strasbourg Cedex Visites guidées sur rendez-vous Les collections Les collections du Professeur Hermann (fin XVIIIe siècle) augmentées par la Ville de Strasbourg au XIXe siècle sont à la source de la naissance du Musée de Minéralogie. Après 1870 notamment, de très importantes acquisitions seront faites. Le fonds du Musée de Minéralogie[…]Lire la suite

Publié par

Minéraux, cristaux et cristalliers dans le massif du Mont-Blanc (Chamonix).

J-F. Charlet et F. Delporte. Le massif du Mont-Blanc présente plus de 300 kilomètres de rimayes, surmontées de parois de 500 à 1200 mètres de dénivelés, plus de 500 km2 de roches nues s’offrent aux cristalliers, après plus de deux siècles d’alpinisme les 3000 voies d’escalade du massif n’ont défloré qu’environ 10% de la surface[…]Lire la suite

Publié par

La collection de minéraux et leur commerce : un peu d’Histoire.

Par Frédéric Delporte. Les minéraux ont toujours fait l’objet d’un commerce actif et extrêmement développé et ont été depuis longtemps collectionnés. L’Histoire et les faits montrent que ce commerce et les collections ont grandement contribué à la préservation des minéraux. Paul Desautels fut conservateur en son temps de la collection minéralogique de la Smithsonian Institution[…]Lire la suite

Publié par

Cristaux, minéraux et cristalliers dans les alpes françaises

Frédéric Delporte Depuis des temps immémoriaux, les « cristaux » ont été recherchés dans les Alpes. Vers 300 avant Jésus-Christ, Théophraste, disciple d’Aristote, évoque dans son « Peri lithon », ouvrage sur « les roches » au sens large, notamment le quartz et quelques unes de ses utilisations courantes, comme la réalisation de sceaux. Les gisements des Alpes étaient une des[…]Lire la suite

Publié par

La mine des Chalanches à Allemont en Oisans et ses minéraux

Tassel écrivait en 1967 qu’« il peut sembler invraisemblable, de nos jours que, pour quelque dix tonnes d’argent en tout, une communauté minière, comprenant jusqu’à 88 personnes, ait travaillé 32 ans (1767-1799), creusant plus 15km de puits et galeries, à 2000m d’altitude, et ceci avec un bénéfice d’un peu plus de 200.000 francs or ![…]Lire la suite

Publié par

La carrière du Lengenbach en vallée de Binn et ses minéraux

Le gisement du Lengenbach, en vallée de Binn, Valais, est exploité dès 1900 par un groupe de cristalliers regroupés au sein de la « Dolomit AG ». L’activité dura jusqu’en 1958. A cettte date, un nouveau groupement se mit en place pour exploiter le gisement, associant plusieurs cristalliers et musées (musée de Bâle, Berne, Schoenenwerd et l’université[…]Lire la suite