Publié par

Minéraux et minéralogie en France au XXIème siècle.

Frédéric Delporte. Préambule Les collections de minéraux ont existé en dehors toute approche scientifique, et peuvent exister pour elles-mêmes, pour le plaisir qu’elles procurent à constituer ou contempler. La minéralogie est la science qui étudie les minéraux. Développer une collection de spécimens ne signifie pas forcément pratiquer la minéralogie. Un peu d’histoire Depuis des temps[…]Lire la suite

Publié par

Loi et réglementation autour de la collecte des minéraux ou fossiles.

Par Frédéric Delporte. L’auteur a volontairement utilisé une écriture « simple » pour le présent document afin d’en faciliter la lecture. Qui est propriétaire des spécimens minéralogiques contenus dans le sol ? Article 552 du Code Civil : « La propriété du sol emporte la propriété du dessus et du dessous. Le propriétaire peut faire au-dessus toutes les[…]Lire la suite

Publié par

Knappenwand (Autriche) : le gîte, son histoire et ses minéraux

Knappenwand (Autriche) : le gîte, son histoire et ses minéraux Par Frédéric  Delporte L’épidote de Knappenwand, située à environ 1 200 m d’altitude sur le flanc est de la vallée (Obersulzbachtal), a été découverte en 1865 et a d’abord été exploitée épisodiquement par un nommé Kaufman d’Innsbruck pour approvisionner un cabinet d’histoire naturelle. D’abord privée,[…]Lire la suite

Publié par

Minéraux des Alpes françaises : cristaux, mythes et fascination

Minéraux des Alpes françaises : cristaux, mythes et fascination Frédéric Delporte Depuis des temps immémoriaux, les « cristaux » ont été recherchés dans les Alpes. Vers 300 avant Jésus-Christ, Théophraste, disciple d’Aristote, évoque dans son « Peri lithon », ouvrage sur « les roches » au sens large, notamment le quartz et quelques unes de ses utilisations courantes, comme[…]Lire la suite

Publié par

L’origine des minéraux de collection : exploitation, commerce, collection.

Par Frédéric Delporte. Les minéraux de collection ont plusieurs origines, on peut citer les sites naturels, les exploitations pour les gemmes, les mines ou encore des sites spécifiquement exploités pour les minéraux de collection. Ce type d’exploitation existe du Canada à l’Argentine, en Inde, au Maroc, en Australie, entre autres pays. En Europe, citons l’exploitation[…]Lire la suite

Publié par

Cristaux, minéraux et cristalliers en Oisans (Isère)

Frédéric Delporte L’Oisans est une vallée à l’Est de Grenoble qui correspond au bassin hydrologique de la Romanche. Les cristalliers en Oisans avant le XVIIIème siècle Une des rares allusions à l’exploitation du cristal de roche en Oisans provient du compte rendu de la troisième visite pastorale de Monseigneur Camus, évêque de Grenoble, daté du[…]Lire la suite

Publié par

Minéraux et cristaux, des articles avec photos par espèce minérale.

Les minéraux et leurs cristaux créent des objets particulièrement esthétiques, curieux, étranges parfois et qui intéressent la Science. Le site Internet dédié aux minéraux et plus généralement à la géologie et aux Sciences de la Terre Géoforum contient de très nombreux articles sur des espèces minérales, illustrés de photos et enrichis de commentaires, infos et anecdotes[…]Lire la suite

Publié par

Exploitants miniers, négociants et minéraux : l’exemple de la mine Flambeau, Wisconsin, USA.

Par Frédéric Delporte. Des négociants en spécimens minéralogiques concluent des accords avec des exploitants miniers afin de pouvoir prospecter dans leurs sites ou de pouvoir s’approvisionner auprès d’eux, et par la même sauver consciencieusement les richesses minéralogiques du lieu. Ce type de relation existe depuis bien longtemps. A la fin du XIXème siècle, Richard Talling,[…]Lire la suite

Publié par

Autunite, mine de Margnac, Haute-Vienne, Limousin, France.

Ce spécimen possède une belle histoire. Il provient du lot d’autunite de Margnac acquis par le minéralogiste Pierre Bariand, conservateur de la collection de minéralogie de l’Université Pierre et Marie Curie (ex Sorbonne) à Paris, dont une des pièces est maintenant une des gloires couronnées de l’exposition du musée. Pierre Bariand l’avait acquis de la compagnie[…]Lire la suite